Halloween, les Monstres nés de la Science

Vous êtes vous déjà demandés d’où viennent les monstres qui hantent notre culture ? De Blade à Teen Wolf en passant par Walking Dead et la Momie ?

De notre imaginaire, c’est certain, mais celui-ci est nourri par notre culture, nos connaissances et nos méprises. La science en tant que part de notre culture parfois mystifié et obscures aux néophytes ne serait-elle pas la mère de certains voir de tous ces monstres qui peuplent nos cauchemars et nourrissent l’industrie du divertissement ?

Si je devais définir deux catégories de monstres, je les définirais ainsi :  Ceux nés du culte des esprits et des morts et les autres.

Je m’attarderais ici évidemment sur cette première catégorie, mais je reviendrai sur l’autre dans un prochain article.

Donc dans cette catégorie on retrouve trois sous-catégories:

  • Les morts revenus à la vie dans leurs propre corps ou celui d’un autre tel Momie, Vampire, Créature de Frankenstein, ect…
  • Les âmes (tels les Fantômes, Esprits et autres êtres immatérielles
  • Les corps animés par un élément extérieur (Nécromancie, Virus, ect…) comme c’est le cas des variantes de Zombies et de Goules.

Ces monstres sont nés d’une mystification de la mort et du vivant, à des époques où le seul moyen d’avoir avec certitude qu’un mort est mort est de la décapiter, lui détruire le crâne ou le cœur ou plus simplement de le bruler pour le réduire en cendres (Cela vous rappelle-t-il quelque chose ?).

Et pour les autres le plus souvent il s’agit de condition médicale mal comprise et que les cultes païens et chrétien ont simplement expliqué par le mysticisme: Ce qu’on ne comprend pas est forcément maléfique.

Bienvenue à l’époque de l’obscurantisme !

Commençons par parler vampire qui ont été popularisés par le roman Dracula de Bram Stoker dont le personnage est inspiré de Vlad III  « Țepeș » (l’Empaleur en roumain) « Drăculea » (Petit Dragon en Valach) Basarab prince de Valachie. Historiquement celui-ci à peu à voir avec l’image vampirique du personnage de Stoker, si ce n’est les disparitions de sa dépouille et sa réputation sanguinaire auprès des occidentaux.
Le mythe du vampire existe dans la régions des Carpates, mais semble avoir des équivalents dans les différentes régions du monde. Les « Vampires » étaient très probablement des cas de maladies rares donnant des caractéristiques vampiriques (éveil la nuit, hypersensibilité à la lumière, peau pâle et fragile face aux UV, ect) .

Il est de même pour la Lycanthropie qui résulte de l’interprétation hâtive, lié à l’absence de connaissances dans le domaine médical, de pathologies induisant des troubles pileux et du comportement.

Je pourrais bien sûr balayer le mythe du Zombie avec le même argument, mais j’aimerais m’attarder sur ce monstre-là quelque peu. Le mythe du Zombie a évolué avec le temps pour passer de l’image de cadavres ou d’individus manipulés par le vaudou en un monstre né d’un virus mystérieux ou tout autres parasites. Le fait est que le Zombie du bestiaire fantastique a évolué avec les avancées en Biologie et donc en Science Médicale.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’encore aujourd’hui la Science n’est pas un acquis. Elle semble encore inaccessible obscur et complexe à beaucoup, c’est pour cela qu’un effort est fait pour la rendre de plus en plus accessibles, comme ce fut le cas pour la lecture et l’écriture. C’est pour cela qu’à Sci&Fi nous voulons montrer que la Science est indivisible du reste de notre culture bien qu’elle se retrouve éparse dans celle-ci et qu’il faut aller la dénicher.

Mais revenons en au Zombie Moderne, il est le résultat de scientifiques qui cherchent l’immortalité ou des super soldats pour conquérir le monde (alors qu’avec un virus intelligemment conçus synthétiquement et disséminer stratégiquement, conquérir le monde ce ferait un brisement de fiole). On pourrait  en effet envisager avec un virus d’augmenter ou de modifier le nombres de télomères qui sont progressivement éliminés aux cours des divisions successives et donc d’augmenter le nombre de divisions de chaque cellules (l’immortalité quoi). Pour les super-soldats et en supposant qu’on connaissent les divers gènes nécessaires pour  augmenter les capacités physiques, ce serait envisageables (enfin presque).

Et pour qu’il y ai un film de zombies il suffit qu’une expérience tourne mal. Et hop en variants sur ces scénarios on se retrouve avec une belle collections de films nanar.

Le problème pour que ces deux scénarios soient crédibles ? D’un on est loin d’être capables de régénérés chez l’homme les télomère ou en ajouter, de même pour modifier les capacités physiques. De deux un virus n’attaque pas l’ensemble des cellules et c’est pour ça qu’on ne peut pas juste transformer les millions de cellules d’un individu aussi facilement. C’est dommage car cela aurait permis de faire de la thérapie génique et de soigner des maladies génétiques. je ne vous parle même pas de l’absence de sécurité dans les labos ou sont manipulés ces virus et autres parasites.

Je vous éviterez ici le passage sur les Zombies Radioactifs parce que même en essayant de les justifier par des mutations liées aux radiations j’ai du mal à trouver ça envisageable. Ce qui ne m’empêche pas de trouver ces films distrayants.

Passons au maintenant au momie avant de faire un points sur les esprits et de conclure sur les monstres semblables à la créature de Frankenstein.

Adrien entre dans l’article, parce qu’on est comme ça à Sci&Fi

Les Momies sont représentés dans la galerie des monstres de notre culture populaire moderne comme des cadavres ayant subit un embaumement et une momification selon la tradition de l’Égypte Antique (et datant de cette époque).

Il existe d’autres formes de momies que je n’évoquerais pas ici.

D’accord Hans, mais  pourquoi des momies égyptiennes ?

Et bien c’est très simple Adrien ! L’Égypte Antique était très populaires depuis les découvertes de Champollion  et de la pierre de Rosette. Alors quand une expédition pour retrouver une momie se termine par la mort étrange des explorateurs à l’origine de la découverte qu’est ce que cela nous donnes ?

Le scénario de Tintin et les sept boules de cristal ?

Oui, mais surtout la légende de la malédiction de Toutankhamon ! Et qui dit Momie, culte des morts, de l’immortalité dans l’au delà et des morts mystérieuses dit Momie qui se lève de son sarcophage pour exécuter sa vengeance !

Adrien sort de l’article

Passons aux fantômes, esprits et autres ectoplasme (Ectoplasme qui est en biologie correspond à la partie non-fluide du cytosol, le contenu de l’intérieur d’une cellule, par opposition à l’endoplasme)

Et bien concernant ces êtres immatérielles je n’ai pas grand choses à dire, si ce n’est : Ne jamais croiser les effluves, parce que ce serait mal . Oui il y a des phénomènes inexpliqués sur certaines photo ou vidéo et dans certains lieu il se passe des truc incompréhensibles. Mais je laisse le soin au émission tel MythBuster et autre Ghost Hunters le soin de vivre de ces phénomènes et de tenter de les expliqués.

Pour conclure je vous ai gardé mon monstres préféré, la créature de Victor Frankenstein issus du roman Frankenstein ou le Prométhée moderne né de l’imagination de Mary Shelley. Cette créature est né le résultats mêlé de l’imaginaire et des histoires de résurrection alchimique par le travail sur les homoncules afin de rendre vivant la matière morte vivante et les expériences de galvanisation qui présentés l’activité d’un muscle lorsque celui-ci est parcouru d’un courant électriques (la même chose que ce que vous avez put voir dans les séries américaines sur des grenouilles).

Pourquoi est-ce là mon monstre préféré ? Parce qu’il est le pinacle de la vision du scientifique qui assouvis sa soif de curiosité scientifique en renonçant à son éthique. Au delà des conjectures sur le roman, Mary Shelley rend vivante avant le zombie moderne les craintes du commun des mortels face à la science qui d’un étincelle pourrait donner de tels monstres.

Je pourrait continuer sur des pages à rédiger cet article, mais il me faut conclure ici :

L’origine principale de ses monstres est une vision fantasmée en réponse à l’inconnue. Les Cultes ont comblés les lacunes de la Science par des Mythes. La Science c’est transformé en objet accessible à une élite laissant places à un nouveau mysticismes. De nos jours la science devient de plus en plus accessible, mais laisse encore la place à des erreurs de compréhensions qui sont les puits dont s’extraient les monstres et mythes à venir.

Les monstres du bestiaire fantastique que je vous ai présenté ici sont nés de l’absence ou de la compréhension partielle de la science.

PS: J’utilise le terme de Science Médicale plus haut dans l’article car la Médecine n’est pas une science en soit mais l’ensemble des techniques de mise en applications des connaissances en Biologie Humaine à des fin curatives et préventives. Vous avez le droit de penser autrement et de ne pas être d’accord avec cette définition. Vous pouvez même m’en parler sur Twitter ici si le cœur vous en dit.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *