Les Vikings à l’assaut du monde

Les Vikings sont les premiers Eurasiens à avoir « découvert » l’Amérique.

Car oui, les Vikings, en redoutables navigateurs qu’ils étaient, ont mis pied sur la côte Est de l’Amérique bien avant que Christophe Colomb ne le fasse. Régulièrement, on entend que d’autres avant eux l’ont fait (les chinois par la côte ouest notamment). A Sci&Fi, on ne croit que ce que l’on voit, et là en l’occurrence il y a des preuves. Des preuves archéologiques : l’Anse aux Meadows. On sait aussi comment ils appelaient cette nouvelle région, le Vinland (la terre où pousse la vigne). Le plus épatant est que ces faits se sont passés il y a plus de 1000 ans.
Désolé, MM. Colomb et consorts, vous ne pouvez pas prétendre au titre de découvreurs des Amériques.
Sci&Fi
Infographie sur l'archéologie et la présence des Vikings en Amérique - Vinland

Le plus fascinant en archéologie est de tenter de se mettre dans la tête de ces femmes et de ces hommes qui ont fait l’Histoire. Qu’est-ce qui a pu amener des explorateurs jusqu’au Vinland ? Comment des gens sur des embarcations de bois, sans systèmes de navigation complexes ont pu affronter le froid, les intempéries et les durées de trajets ? Eh bien, l’un des solutions est de l’étaler dans le temps.

Il se trouve, qu’en réalité, après l’Europe continentale et l’Angleterre, les Vikings se soient dirigés davantage vers l’Ouest et aient fondé des colonies en Islande. Un peu plus tard, ils sont remontés un peu plus vers l’Ouest et là sont arrivés au Groenland. Groenland, la « terre verte », ironique pour un endroit dont l’hiver dure plus de la moitié de l’année. Peut-être de l’humour viking ? Il semblerait en réalité que le premier explorateur, Erik Le Rouge, ait voulu faire de la publicité pour cette terre qu’il venait de trouver afin que des colons le suivent. Et certains le suivirent. Ils fondèrent deux colonies : l’établissement de l’Est et l’établissement de l’Ouest.

Et, enfin, c’est de l’une de ces deux colonies que le dénommé Leif Erikson aurait, selon la légende rapportée par les sagas, pour la première fois continuer l’exploration vers l’ouest et serait tombé dans l’actuelle Province de Terre-Neuve et du Labrador, au Canada.

Et c’est là, qu’il aurait monté un camp, puis qu’au fil des années se soit développée une colonie, qu’aujourd’hui on nomme l’Anse aux Meadows. Ce nom mi-français, mi-anglais serait une déformation du nom ancien l’Anse à Médée. Le site de l’Anse aux Meadows est la preuve irréfutable de la présence Viking en Amérique autour de l’an 1000. Le site, découvert en 1960 et accepté comme patrimoine mondiale de l’UNESCO en 1978, est unique en son genre. Les habitations sont dans le style norvégien de l’époque, longues avec plusieurs pièces autonomes et pouvaient accueillir une vingtaine de personnes chacune. Les colons y ont extrait le fer contenus dans la tourbe et ont pu fabriquer des outils divers. Notamment, il semble qu’il réparait leurs bateaux là, puisque des restes d’ateliers de charpentier ont été retrouvés.

L’archéologie ne nous renseigne pas sur les endroits qu’ils ont visité, la limite de leurs explorations ni la raison de leur départ. L’on doit donc s’en remettre aux sagas écrites postérieurement. Elle mentionne que les colons commerçaient le bois qui ne se trouvaient pas ou peu au Groenland, mais également d’autres produits de la cueillette et de la chasse, notamment la vigne qu’ils trouvaient dans des régions plus au sud de l’Anse aux Meadows. Les sagas mentionnent que les colons ont commercé mais aussi affronté des « Skraelings », des autochtones, probablement des Esquimaux Dorset. Ces mêmes skraelings seraient la raison pour laquelle les Vikings ont abandonné ces terres pourtant plus riches que celles du Groenland et ce pour ne jamais y revenir…

Crédits visuels :
Carte du monde du Vector Infographic Kit adaptée de MediaLoot.com
L’anse Aux Meadows, Newfoundland.JPG, Gregory Matthews, Creative Commons Paternité – – partage à l’identique 3.0 (non transposée) (http://commons.wikimedia.org/wiki/File:L%27anse_Aux_Meadows,_Newfoundland.JPG?uselang=fr)
Icônes adaptées de all-silhouettes.com et openclipart.org

Références complètes :
Camo, J.P. 2010. Ils ont découvert l’Amérique. Historia, pp 38-44.
Nydal, R. 1989. A critical review of radiocarbon dating of a norse settlement at L’anse aux Meadows, Newfoundland, Canada. Radiocarbon, Vol.31.
Parcs Canada, l’Anse aux Meadows.
UNESCO, l’Anse aux Meadows.
wikipedia.org

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *