Un instantané vieux de 3,4 milliard d’années

Il y a des choses incroyables à découvrir dans le monde de la paléontologie et de l’archéologie et puis il y a ceci. Un truc qui surpasse tout le reste. En effet, nous allons découvrir un fossile vieux de 3,4 milliard d’années. Il s’agit donc d’un objet qui daterait donc de l’ère où la Vie serait apparue sur Terre. Et nous ne vous parlons pas d’une découverte poussiéreuse, non, non, il s’agit d’une découverte datant (tout juste) de la semaine dernière.

Photographie d'un tapis microbien fossilisé

Photographie de la formation rocheuse étudiée. Sur le plan rapproché à droite, des feuillets fins (des laminations) peuvent être observés (repris de l’article de Duda et al.).

Ces types de fossiles sont appelés des stromatolithes, ils proviennent d’Australie et sont des formations rocheuses ayant entre 3,43 et 3,35 milliards d’années. Les stromatolithes (aussi écrit stromatolites) sont un type de formation rocheuse stratifiée qui peuvent avoir une origine biologique. Dans ce cas précis, ils sont formés par une lente accumulation de matériel carbonaté ainsi que d’autre particules sédimentaires qui sont cimentés par les tapis microbiens (des colonies de bactérie). Les stromatolithes sont plutôt communs et ce particulièrement dans les strates géologiques les plus anciennes. L’un des problème récurrents avec les stromatolithes fossiles est qu’il est difficile de savoir si ils sont le résultat d’un activité bactérienne ou issus de dépôts abiotiques (non-vivant) – en d’autres termes, des sédiments pourraient avoir été déposés ainsi uniquement par chance. Mais pour cet exemple précis, les auteurs sont convaincus que ces fossiles sont le résultat de l’existence d’organismes photosynthétiques.

Preuve de carbonate colocalisé avec de la matière organique, un tapis microbien produisant un stromatolite

Gauche : carbonate de calcium (rouge brillant), l’un des matériaux de bases des stromatolites, en association avec de la matière organique (noire) (Extrait de Duda et al.). Droite : Tapis microbiens modernes produisant des stromatolites (Australie).

Les auteurs ont utilisé plusieurs éléments de preuves pour valider que leurs fossiles ont bien été la production de bactéries primitives. L’un d’entre eux est la présence de Carbonate de calcium (CaCO3) associé intimement avec de la matière organiques (voir photo ci-dessus). Le carbonate de calcium est l’un des composés principaux des roches présentées dans la première bannière. Le fait que le carbonate de calcium soit lié avec de la matière organique étaye fortement son origine biologique. Les scientifiques théorisent que ces fossiles sont des structures qui devaient se trouver dans un environnement marins de faible profondeur. En effet, dans cet environnement, les bactéries peuvent faire de la photosynthèse – la lumière se diffusant encore en eau peu profonde – mais restent malgré tout à l’abri du dessèchement et des radiations UV grâce à leur enveloppe calcique. Bien que nous ne savons pas à quoi ont bien pu ressembler ces structures il y a 3,4 milliards d’années, il est probable qu’elles ressemblaient fortement à celles que l’on observe de nos jours. La seconde photo ci-dessus est un exemple de stromatolithes modernes issus de l’activité de tapis microbiens. Par conséquent, ce fossile est tel un cliché des ages révolus prit en instantané puis gravé dans la roche pour nous offrir une chance de découvrir le passé de notre planète.

Sur ce, à bientôt pour un prochain Fossil Friday et n’oubliez pas : Explorons le passé, interrogeons le présent et rêvons le futur !

Adrien for Sci&Fi, over and out.
Hans pour Sci&Fi, Bien reçu ! Terminé !

Article original (EN) : Adrien
Traduction et adaptation (FR) : Hans

Références:
Duda, J-P et al. (2016) A Rare Glimpse of Paleoarchean Life: Geobiology of an Exceptionally Preserved Microbial Mat Facies from the 3.4 Ga Strelley Pool Formation, Western Australia. PlosOne.

Crédits Visuels:
Bannière 1 : figures 3B et 3C de l’article.
Bannière 2 : figures 7A, 7D et Stromatolites in Sharkbay via Wikimedia.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *